Histoire courte L'irak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire courte L'irak

Message par joyenna le Sam 28 Fév - 14:11

Titre :L’Irak

Auteur : Joyenna

Béta : Marjorie

Série : Stargate SG-1

Genre / Pairing :  Romance, Suspense, Action, Violence

Personnages : Jack, Sam, Président, Kinsey

Résumé : Jack et Sam doivent purger une peine de 2 ans pour avoir enfreint la loi de non fraternisation, Jack est muté en Irak en pleine guerre alors que Sam reste au SGC.

Saison : Hors saison

Disclaimer : Stargate ne m'appartient pas, je fais ça pour le fun.

Note de l'auteur : Ne vous en prenez pas à moi pour le moment entre Kinsey et la secrétaire du président lol. Première histoire courte.

******************************

Jack en avait marre de sa vie, certes il avait un super travail et d’excellents collègues, mais il lui manquait pour être parfaitement heureux un amour, certes il l'avait découvert mais une loi était entre eux, mais cette loi lui pourrissait la vie et dés qu'il rentrait chez lui, il déprimait et se m'était à boire.

Un soir, il en eut marre et après le travail, il alla chez l'élue de son cœur, il se gara devant la maison de son second ,le major Samantha Carter, il descendit de sa voiture en prenant son courage a deux mains, certes c'était pas son truc de parler des sentiments, et il l'évitait d'ailleurs au maximum mais la il n'avait pas le choix. Il avança jusqu'au porche de chez Sam et sonna.
Sam ouvrit et découvrit son supérieur sur le pas de la porte elle dit « Entrez, mon colonel »
Jack entra puis Sam referma la porte.
Sam se retourna alors et demanda « Vous voulez boire quelque chose ? »
Jack dit « Oui une bière s'il vous plaît »
Puis Sam alla chercher 2 bières, revint dans le salon et dit en lui donnant la bière « Tenez vous vouliez me parler ? »
Jack prit la bière en disant « Merci »
Puis il en but en grande gorgée pour se donner du courage, car maintenant qu'il était ici, il ne pouvait plus reculer.
Il dit « Euh comment vous dire ça... euh c'est que... bon allez je me lance, tempi si je me prend une baffe... euh je suis raide dingue de vous Sam, je ne cesse de penser à vous jour et nuit, être loin de vous me rend triste et me déprime, voulez vous sortir avec moi ? »
Sam, émue par cette déclaration, ne s'y attendait pas « Euh... oui Jack, j'en rêve aussi mais comment faire, il y a toujours la loi entre nous »
Jack en se rapprochant d'elle, content qu'elle ne le repousse pas « On s'en fout de la loi, on peut être ensemble en cachette le temps de trouver une solution, j'en ai marre d'être malheureux »
Sam dit « Oui »
Puis leurs visages se rapprochèrent tout doucement et leurs lèvres se scellèrent pour un tendre baiser mais qui traduisait tout leur amour, ils se séparèrent à bout de souffle, mais heureux.

Cela faisait 1 mois que Jack et Sam sortaient ensemble en cachette, cela les rendait heureux tous les 2, mais il voulait tous 2 montrer au monde leur amour surtout, pour éviter à Sam d'être sans cesse draguée alors qu'elle avait déjà quelqu'un.
Un soir, alors qu'ils étaient tous les 2, Sam dit « Jack, il faut trouver une solution, j'en ai marre de me faire sans cesse draguer, je veux dire à tout le monde, que je sors avec le plus merveilleux des hommes »
Jack dit « Je comprends ce que tu ressens, j'en ai marre aussi de voir des gars te draguer, même sous mes yeux sans pouvoir leur refaire le portrait, ou en disant que tu est ma petite amie »
Sam dit « Et si on envoyer une lettre au président, afin de lui dire notre situation, il pourrait nous donner une dérogation pour service rendue à la nation, vu qu'on a quand même sauver quelque fois la terre »
Jack en l'embrassant répondit« Quoi juste quelque fois, je dirait une dizaine moi »
Sam dit « J’écris la lettre demain et la poste, comme ça se sera fait et après on sera combler de bonheur »
Jack dit « Oui mon cœur »
Le lendemain, en rentrant chez elle, après son travail à la base Sam se mit à taper la lettre, elle s'y reprit à plusieurs fois voulant trouver les mots parfaits afin d'être sure d'avoir la dérogation, une fois qu'elle fut convaincue que celle ci était parfaite et sans fautes, elle l'imprima et la relue.

Lettre au président

Monsieur le président.


Monsieur le président, je vous envoie cette, lettre afin de vous demander une requête.
Voila depuis à peu près un mois nous avons décidé, le colonel Jack O'Neill et moi d'entretenir une liaison cachée, ne pouvant nous résoudre à être malheureux à cause de la loi de non fraternisation.
Mais même si cette relation nous comble de bonheur, nous voudrions pouvoir la rendre publique, afin de pouvoir la faire évoluer, comme le mariage et des enfants.
Vous seul pouvez nous aider, car nous ne voulons ni le colonel ni moi-même démissionner, tenant aussi à notre travail au sein de la base de Cheyenne Mountain.
Je vous pris de bien vouloir nous aider Monsieur le président.
Veuillez agréer l'expression de mes salutations distinguées.

Major Samantha Carter

Elle signa la lettre.
Puis elle plia délicatement la lettre en 3 et la mit dans une enveloppe pré-timbrée.
Ensuite, elle écrivit l'adresse en faisant attention à prendre sa plus belle écriture.
Elle regarda alors si il n'y avait pas de fautes en relisant une nouvelle fois« La Maison Blanche 600 Pennsylvania Ave. NW Washington, DC 20500 »
Puis elle éteignit son ordinateur portable, elle prit son sac à main et ferma sa maison puis monta dans sa voiture et se mit en route pour le bureau de poste, puis elle mit sa lettre dedans et partit pour chez Jack.
A peine arrivée et sachant qu'il était là par la présence de sa voiture garée dans son allée, elle entra et dit « Coucou mon poussin, je suis rentrée. »
Jack arriva derrière elle et l'enlaça en lui déposant un bisous sur les lèvres.
Sam dit « C'est bon, j'ai posté la lettre au président, il n'y a plus qu'à attendre la réponse et après à nous la liberté »
Jack dit « Oui »

SG1SG1SG1SG1SG1SG1

Kinsey arriva comme d'habitude en avance et rentra dans son bureau où se trouvait la secrétaire du président, comme tous les matins, il s'approcha d'elle et l'embrassa langoureusement, puis ils firent comme à leur habitude, en effet la secrétaire, qui s'appelait Clara monta sur le bureau en faisant glisser sa culotte le long de ses jambes, alors qu'elle était en jupe, et Kinsey la prit par devant jusqu’à avoir joui, puis chacun remit ses affaires en place, ensuite Kinsey se mit à lire le courrier du président, alors qu'un sourire de carnassier écarta ses lèvres.
En effet, il avait devant lui une preuve qui pouvait envoyer en cour martiale, 2 des meilleurs éléments du SGC, pour avoir enfreint la loi de non fraternisation.
Il fit des photocopies des courriers qui l’intéressait et les mit dans sa mallette puis la secrétaire referma les enveloppes, comme ci elles n'avaient jamais était ouverte.
Puis Kinsey dit « C'est bon, tu commences à avoir bien l'habitude maintenant, j'en ai mit du temps à te former, mais n'oublie pas, si tu l'ouvres je te retire ta paye et te retire tes enfants pour les mettre à la DASS, allez oust, file. »
Puis la secrétaire repartit et reprit sa place à son poste habituelle.

******************************

15 minutes plus tard, le président arriva et dit « Bonjour mademoiselle, ai-je du courrier ? »
Clara répondit « Oui monsieur le président, le voici »
Puis elle lui donna et le président rentra dans son bureau.
Il sourit en voyant la lettre de Sam, et la lut en se disant que ses 2 militaires méritaient d'être heureux, surtout après tant de temps passé au service de leur nation, il commença alors à rédiger le pli pour l'abrogation de la loi de non fraternisation, lorsque Kinsey entra dans son bureau, sans frapper, ni prévenir et dit « Monsieur le président j'ai eu vent d'une nouvelle qui provient d'une source sûre, que le major Carter et le colonel O'Neill entretenaient une relation en enfreignant la loi de non fraternisation, il faut les envoyer en cours martiale immédiatement ! »
Hayes répondit « Mais pourquoi donc ? Et si je ne veux pas, et que je leur donne ma bénédiction »
Kinsey hors de lui répondit « Mais… mais vous vous ne pouvez pas, ils ont enfreint la loi, ils doivent être sanctionnés » puis le pointant du doigt menaçant « De de toute façon, vous n'avez pas le choix, on arrive en période d'élection, vous ne pouvez pas passer au dessus de moi, c'est moi qui vous finance, alors à moins de vouloir perdre avant de commencer vous devez les punir ».
Kinsey réfléchit alors et déclara « On a cas les virer tous les 2 de l'armée, ou bien les dégrader, pourquoi pas les fusiller, hum tient, j'ai trouvé les muter un en Irak et l'autre en Antarctique, de tout façon, les 2 vont avoir un blâme dans leur casier, et un passage en cour martiale leur carrière et terminée »
Puis Kinsey repartit pour son bureau avec un grand sourire.
avatar
joyenna
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://fanficstargate.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire courte L'irak

Message par joyenna le Sam 28 Fév - 14:12

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Hayes réfléchit pendant un moment, il ne pouvait se débarrasser de Kinsey, en effet comme celui-ci lui avait de nouveau rappeler, c'est lui qui finançait ses campagnes, mais il ne voulait pas aussi condamner Jack et Sam, alors qu'il était content qu'ils trouvent enfin le bonheur, il dit alors a voix haute « Je ne peux pas passer outre Kinsey malheureusement, donc si j’écris l'abrogation et qu'il l'apprend je suis foutu, il faut donc que je laisse passer la période électoral puis passer une loi pour l'abrogation au sénat, mais ça mettrait longtemps »
Puis il se déclara « Je n'ai guère le choix, il faut que je les mute, mais sans les faire passer par la cour martiale, ça mettrait un blâme dans leurs dossiers et entacherait leurs réputations, je ne peux muter Sam, car elle doit rester pour réparer la porte, donc je doit muter Jack dans un pays, où Kinsey n'a aucun contact, donc euh... euh... l’Irak tient, mais pour combien de temps ? »
Il réfléchit et se dit « Le sénat met à peu prés 1 an avant de lire un texte de loi, puis ils doivent le voter, celui-ci sera dur surtout avec tous les membre du parti adverse, qui essaye toujours de contrecarrer mes plans, donc on va se baser sur 2 ans, comme ça Jack reviendra, quand la loi aura était abroger et Kinsey aura plus qu'à se taire »
Il se chargea alors d'écrire la lettre et dit à sa secrétaire de l'envoyer.

******************************

Quelques jours passèrent alors que chaque jour, Jack regardait la boite aux lettres, s'attendant à recevoir la réponse.
1 semaine plus tard, alors qu'ils croyaient que le président les avait oublier ou ne voulait pas leur répondre, ils reçurent alors une lettre du Pentagone.
Il rentra tout existé, sortit le champagne et remplit 2 flûtes prêtes à être bues après la lecture du courrier.
Puis, ils le lurent et leurs visages se décomposèrent.
Celui-ci disait :


Colonel O'Neill, Major Carter,

Par ce présent courrier, je suis porteur de mauvaise nouvelle en effet, suite à votre lettre de demande d'abrogation de la loi de non fraternisation, j'ai le regret de vous dire que je ne peux mettre un terme à celle-ci.
Je suis heureux d'avoir apprit que vous entreteniez une relation, vous méritez tous les 2 d'être heureux, surtout après le temps passés au service de notre nation, et les nombreuses fois où vous êtes revenus blessés de mission.
Si il n'en tenait qu'à moi, j'aurai abrogé la loi de suite, d'ailleurs je commençais à le faire, quand Kinsey est arrivé et est venu me menacer, en effet étant bientôt en période d'élection et vu que c'est lui qui a le budget, il m'a fait du chantage en apprenant d'une source sûre, dont je ne sais pas laquelle, que vous sortiez ensemble.
Afin de pouvoir mieux vous protéger, j'ai décidé d'abdiquer, mais ne vous traduirais pas en cour martiale, afin de ne pas entacher vos dossiers.
J'ai décidé alors d'envoyer le colonel O'Neill en Irak pour une période de 2 ans, le temps de faire voter l'abrogation de la loi par le sénat, et de laisser le major Carter à son poste actuel, étant la plus douée dans son domaine.
Vous n'aurez pas le droit à des contacts entre vous pendant cette période, que ce soit par courrier ou téléphonique, même via d'autre personne, sinon votre peine sera allongée tout comme si vous faites des bêtises, je fais ça pour vous protéger.
Vous trouverez ci-joint votre ordre de nouvelle affectation.
Bon courage ne baissez pas les bras.
Veuillez agréer l'expression de mes salutations distinguées.

Le président des États Unis.

Sam se mit à pleurer en se réfugiant dans les bras de Jack, alors que celui-ci resta fort et la serra fortement contre lui. Dans sa tête, il n'en pouvait plus, il venait à peine de commencer leur relation qu'on les séparait déjà, foutu politicien, mais il se rassura en sachant que Sam, elle resterait à la base et ne craignait rien. Il devait rester fort devant Sam.
Il dit « Ne t’inquiète pas ma puce, on va s'en sortir, il faut rester fort ne t’inquiète pas, il ne m'arrivera rien »
Sam répondit « Oui mais, j'ai peur quand même, en plus de ne pas te voir, te parler ou même avoir de tes nouvelles sera dur, mais t'as raison, il faut qu'on reste fort, je t'aime mon cœur »
Jack la sera encore plus contre lui et dit « Moi aussi je t'aime ma puce »

C'est pour cela, que Jack était là dans cet hélicoptère, qui se posait sur la base américaine Victory Base Complex, qui serait sa maison le temps de sa peine, soit 2 ans, mais avant de partir le président avait dit qu'il essayerai de le tirer de là au plus vite, en faisant voter l'abrogation de la loi de non fraternisation par le Sénat, comme ça, il pourrait le faire revenir sans que Kinsey puisse dire quelque chose, mais qu'il ne savait pas combien de temps ça prendrait et si il parviendrait.


Flash back

Jack se trouvait dans sa chambre en train de préparer son paquetage pour partir le lendemain matin, Sam était la base, ils n'en revenaient toujours pas de la situation, ils trouvaient enfin le bonheur, et un foutu politicien véreux venait foutre son nez dans leurs affaires, tout ça pour affaiblir le SGC et leur ruiner la vie. De rage, il tapa dans le mur puis le téléphone se mit à sonner, il décrocha machinalement en disant « O'Neill ? »
Hayes répondit « Bonjour Colonel O'Neill, je sais que je suis sûrement pas la personne que vous ne voudriez jamais entendre, mais je tenais à m'excuser, je... je… je suis désolé de vous avoir muté, je m'en veux terriblement »
Jack dit « Vous n'avez pas à vous excuser, Monsieur le Président ce n'est pas de votre faute, mais celle de Kinsey, vous n'avez pas à vous en vouloir, je vous pardonne »
Hayes répondit « Merci beaucoup Colonel, croyez moi, je vais essayer de vous sortir de là au plus vite, j'ai fait en sorte de vous envoyer dans une base tranquille, d'après les rapports, normalement votre séjour là-bas, devrait être calme, je dis bien devrait, car on ne sait jamais dans les pays en guerre, en tout cas bon courage et bonne chance, au revoir »
Jack dit « Merci beaucoup Monsieur le Président, au revoir »

Fin Flash back

A peine l'hélicoptère posé, il descendit avec son paquetage et son P90 accroché avec le harnais, il fut accueillit par le commandant du camp le Général Boher, qui était un ami de Kinsey, mais ça Jack ne le savait pas. Kinsey avait dit à Boher de maltraiter Jack et de faire en sorte de l'envoyer au casse pipe.

Boher déclara« Bienvenue à votre nouvelle maison pour 2 ans colonel, ne vous attendez à aucun cadeau, je vous donne un ordre vous obéissez, sinon ce sera réprimande et un allongement de votre peine, me suis-je bien fais comprendre Colonel ?»
Jack dit « Oui mon Général »
Boher dit « Mon aide de camp va vous emmener à votre baraquement, rompez. »
Jack se met alors à suivre l'aide de camps en portant son sac, alors qu'il suait, il faisait plus de 30° ici et il était emmitouflé, puisque sous sa veste, il avait mit son pull pour pouvoir mettre des photos de lui et Sam dans son paquetage, qui ne seraient jamais rentrées sinon.

Il arriva à son baraquement et se présenta à son Colonel d'escouade, alors qu'il aurait bien voulu être le chef mais il devait obéir et se taire. Il dit avec un salut « Colonel Jack O'Neill au rapport »
Le colonel Anderson dit « Repos Colonel, je tiens à vous dire que même si nous avons les même grades, je commande, vous obéissez et fermer votre gueule, si j'ai envie de nous envoyer au casse pipe, vous la fermez et foncez avec moi, ici vous êtes à la même enseigne que les autres, rompez »
Jack resalua son supérieur et alla prendre une couchette vide en posant ses affaires dans son coffre au pied de son lit.

Puis, il alla se présenter à ses nouveaux frères d'arme, qui seraient ses équipiers pour 2 ans. Son équipe lui manquait déjà, mais surtout, elle lui manquait déjà, de plus, il ne pourrait lui parler ou la voir avant la fin de sa peine.

Il dit « Bonjour tout le monde, moi c'est Jack, je viens de rejoindre votre équipe »
Tout le monde dit en lui serrant la main « Salut Jack, bienvenu en enfer »
Puis, Jack joua au ballon de rugby avec eux, alors qu'ils se le lançaient, au moins il réussissait à s'intégrer à son équipe, ils étaient en tout 6.

Puis un gars de l'équipe, nommé Bradley, lui proposa un tour du camps, afin de lui faire connaître les lieux, ils rentrèrent quand ce fut l'heure de manger, alors qu'ils allèrent au mess en plein air. Il se servit et s'installa avec eux, puis ils discutèrent de tout et de rien, mais surtout de l’Irak et de l’Afghanistan.
Après avoir mangé, ils allèrent dans l'un des bars du camps, alors qu'ils se prirent une bonne cuite, les autres parce qu'ils étaient des fous et Jack pour oublier, en effet, il voulait oublier qu'il serait dans cet enfer pendant 2 ans, à cause de cette ordure de Kinsey, sans pouvoir tenir sa belle dans ses bras, ni lui parler.

Ils se firent lever le lendemain matin a 5 h, alors que Jack n'avait plus l'habitude de se lever à cette heure là et traînait un peu plus que les autres, alors Anderson vint et lui cria dessus « Qu'est ce que vous avez O'Neill à rester au lit, quand je dis debout, c'est debout, la prochaine fois, je vous lève à de coups de pieds dans le cul, pour votre peine, faites-moi 30 pompes, exécution »

Jack se mit à terre et commença à faire ses pompes, le trouvant trop long à les faire, le colonel mit son pied sur son dos, et le faisait descendre rapidement, alors qu'il le ralentissait pour la montée, mais Jack réussit malgré tout à les terminer, puis il rejoignit sa compagnie dehors, pour le petit déjeuner.

Une fois le petit déjeuner terminé, c'était entraînement avec du footing et les traditionnelles chansons. Ensuite, ils firent des pompes, des abdos et ensuite des tractions. Puis ils firent un parcours du combattant et ensuite de l’entraînement au corps à corps.

Alors que l’entraînement avait duré toute la matinée, ils allèrent manger, ils terminaient de manger quand Anderson vint et dit « Dépêchez vous de terminer de manger, on part en patrouille dans le secteur du plateau d’Al-Hadjara dans une heure, on va montrer au petit nouveau comment ça se passe dans l'équipe, avant d'aller dans des endroits plus chauds, plus tard.

1 heure plus tard, ils montèrent dans une Jeep, alors que Bradley prit le volant et que le Colonel Anderson se mit à la place passager, avant alors que Storm se mit à la mitrailleuse lourde et que Jack et les 2 autres Reycat et Faxor s'assirent à l'arrière de la jeep, l'arme à l'avant à l’affût, en effet il devait voir si des Talibans étaient dans le secteur de la base pour prévenir les attentats.
avatar
joyenna
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://fanficstargate.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire courte L'irak

Message par joyenna le Sam 28 Fév - 14:13

La mission dura 5 heures, et ils ne trouvèrent aucun Taliban, la seule chose qu'ils avaient trouvé, c'était le moyen de se retrouver plein de poussière. Il rentrèrent au camps, puis ils allèrent à la douche. Alors que le Colonel Anderson partait faire son rapport, Jack et les autres allèrent boire un verre.

Jack ne cessait de songer à sa douce, elle lui manquait cruellement, puis il entendit le Colonel Anderson l'appeler, il alla le voir en disant « Mon Colonel ? »
Anderson dit « Vous vous croyez en vacances ou quoi à boire un verre tranquille après le travail, vous allez aller me récurer les chiottes à la brosse a dent, exécution »
Jack pesta, mais en bon soldat, il obéit en se disant que moins il l'ouvrirai plus vite, il retrouverait sa douce. Il passa 2 heures à récurer les toilettes, alors qu'en plus, il devait nettoyer son vomi au fur et à mesure.

Après sa corvée, il alla se mettre au lit, alors que les autres mangeaient, il sortit alors les photos de Sam et lui, rien qu'à les regarder une larme coula, il l'essuya rapidement, si les autres le voyaient pleurer, il serait charrié sans arrêt, et dirent qu'avec Sam, ils avaient à peine commencé leur relation, qu'est ce qu'il aurait aimé se retrouver dans les bras de sa douce, mais il aurait surtout dû lui faire une requête, en effet suite à une longue réflexion sur lui même, il avait décidé qu'il était prêt à nouveau à devenir père, et aurait voulu lui faire cette demande, le jour de la Saint Valentin qui aurait été dans 3 semaines, or cela lui avait été retiré
Quand il entendit les autres revenir, il cacha rapidement les photos, et fit semblant de dormir.
Il en voulait à ce moment à Kinsey, qui comme d'habitude, lui mettait des bâtons dans les roues en lui pourrissant la vie, il songeait aussi au SGC, sans lui, il serait affaibli et Kinsey arriverait sûrement à y faire rentrer un de ses espions. Il se demandait qui on mettrait à la tête de SG-1. Mais ses pensées revenaient sans cesse à Sam.

******************************

Du coté du président, celui-ci se demandait comment Kinsey se retrouvait toujours à tout savoir avant lui, celui-ci ne pouvait pas rentrer dans son bureau, car il était tout le temps lourdement garder, les personnes qui font le ménage étaient surveillées et fouillées, ça ne pouvait pas venir de là.
Alors, la seule solution est, qu'il est accès à son courrier, mais comment.

******************************

Kinsey de son coté était content, il avait réussi à déstabiliser le SGC, en lui retirant un pilier de plus, il avait réussi à faire pression sur le président, et en plus Jack en bavait. Et le mieux, c'est que le Général Boher et le Colonel Anderson étaient sous ses ordres et devaient mener la vie dure à Jack, en plus de réussir à le tuer. De plus le nouveau Colonel de SG-1 était aussi de son coté, il devait espionner le SGC, et de l'informer en plus de détruire les membres de l'équipe et leur en faire baver, aussi.

******************************

Du coté de Sam, premier jour de leur peine, elle s'en voulait, c'est elle qui avait proposé d'écrire au président afin de vivre leur amour en toute légalité, elle était sur de son plan, mais Kinsey avait mit son grain de sel, et tout mit en l'air, de plus, il avait réussi à les séparer, de plus l’Irak était en guerre et dangereux, elle avait terriblement peur de le perdre.
Elle entendit alors que SG-1 était convoquée en salle de briefing, elle arriva et vit un colonel dans la salle de briefing, aussitôt, elle se mit au garde à vous, puis le nouveau colonel dit avec un regard froid « Repos major »
Puis Hammond dit « Asseyez-vous SG-1 »tout le monde s'assit et il continua en disant « Je vous présente le Colonel Crowner, il dirigera SG-1 le temps que le colonel O'Neill revienne. »

Crowner dit « J'espère que vous vous fierez à moi comme au colonel O'Neill. »
Puis SG-1 se dispatcha, Daniel rejoignit son bureau, Teal'c dans ses quartiers alors que Sam rejoignit son laboratoire sous le regard de biais et noir du nouveau colonel, alors que les sous entendus et les rumeurs y allaient de bon train, certaines disaient que c'était pour se faire remarquer, d'autres que c'était pour ça qu'elle avait réussi à monter si rapidement à son grade actuel.

A peine arrivée, elle entendit la porte se refermer derrière elle, et se sentit plaquée contre un mur, une main sur la gorge, alors qu'elle vit qu'il s'agissait de Crowner, celui ci dit « Vous êtes qu'une incapable, vous êtes monté si rapidement en grade, grâce à votre jeu de jambes avec votre colonel, vous voulez en faire de même avec moi, si vous vous en sortez bien, je serais peut-être un peu plus gentil avec vous, et vu que le commandant de Jack est un ami, vous aurez peut être des nouvelles »
Sam le repoussa violemment et dit « Même pas en rêve, et ce que vous dites et complètement faux »
Crowner dit « Si vous vous refuser à moi, il pourrait arriver malheur à Jack, je vous laisse réfléchir »
Puis, il partit laissant Sam avec ses pensées, tourmentée.

******************************

Du coté de Jack, son chef avait reçut un mail de son ami de Cheyenne Mountain, qui lui disait que Sam se refusait à lui, et lui demandait dans faire baver à Jack, il répondit alors qu'il le ferait avec plaisir détestant Jack, car celui-ci avait plus de médailles et un meilleur dossier, alors qu'il était plus indiscipliné
Il réveilla Jack aux aurores à coup de pieds et dit « Debout O'Neill, habillez-vous et rejoignez moi dehors »
Jack s’exécuta et s'habilla, puis il sortit dehors alors qu'Anderson l'attendait dehors et lui dit « Je vous met à l'épreuve O'Neill, vous devez allez espionner un camp de Talibans dans les montagnes, situer à 10 km au Sud Ouest, vous passerez par les montagnes, afin de ne pas vous faire repérer, voici la carte et une gourde d'eau, vous me ferez un rapport par contact radio, toutes les 2 heures, en route »
Jack dit « A vos ordres, est-ce que je prend un véhicule ? »
Anderson dit « Et puis quoi d'autre, allez bouger votre cul, en route »
Jack obéit et partit mais ce qu'il ne savait pas c'est que l'eau dans sa gourde était droguée.
3 heures plus tard, Jack commençait à se sentir bizarre, il avait une sensation de flotter et de mal être de plus, il voyait des couleurs étranges, un peu partout, il se dit « Qu'il devait faire une insolation due à la chaleur »
Il but une nouvelle gorgée d'eau, alors que celle-ci avait un drôle de goût, c'est alors qu'il comprit que l'eau avait était droguée. Il se dit « Oh le salop, il m'a drogué, mais je peux pas continuer sans eau, il faut que je trouve une oasis »
Il continua sa route alors que, du fait d'être drogué et déshydraté, il commençait à avoir la tête qui tournait.

30 minutes plus tard, il trouva une oasis, il s'approcha prudemment en regardant partout en effet, les point d'eau étaient rares et bien souvent, c'était un endroit privilégié pour les embuscades. Il observa les alentours à la jumelle, et fit le tour de l'oasis plusieurs fois, puis il s'approcha alors de l'eau, il fit un test pour voir si l'eau était empoisonnée, et voyant le résultat négatif, il rinça alors sa gourde puis la remplit, mit une pastille pour purifier l'eau, puis il but toute sa gourde ayant soif, il la remplit à nouveau et remit une pastille, puis il mangea une barre de céréales et se remit en route.

A la nuit tombée, il était arrivé a un point d'observation depuis 30 minutes, et observer le camp en chiffrant tout se qu'il voyait, et en faisant un croquis du camp, puis il repartit pour la base, il y arriva au petit matin fatigué, mais heureux d'être en territoire allié, en sécurité et pensant à un bon lit, mais à peine arrivé, le colonel Anderson arriva furax et dit « O'Neill, qu'avez vous foutu, vous deviez revenir hier, et vous, vous pointez au petit matin, vous avez dormi dans un fossé, ou quoi, la mission était pourtant simple, espèce d'incapable »
Jack dit « J'ai fait un plan de leur camp détaillé, ainsi qu'une estimation des ressources qu'ils ont ça prend pas 5 minutes, chef »
Anderson répondit « Vous osez me répondre, pour votre peine, vous ne mangerez pas de la journée, et ça tombe bien les fosses sceptiques de la base sont pleines, il faut les vider à la pelle et charger ça dans un camion, puis vider ça loin du camps, vous vous en chargerez, exécution. Et si c'est mal fait, je vous fais bouffer de la merde, qu'est ce que vous foutez encore ici, vous devriez déjà être en route »
,
Jack en colère, se mit en route, alors que maintenant, il était sûr que son chef le détestait et voulait lui pourrir la vie pendant ces 2 ans, le pire ce n'est pas d'avoir des ennuis, mais de ne pas avoir de nouvelle de Sam et de ses amis. Il récura les fosses pendant toute la journée, il empestait la crotte à 10m à la ronde dès qu'une personne passait auprès de lui, il se marrait et faisait un grand détour.

Il rentra après avoir terminé prendre une douche, qu'il apprécia de par la fraîcheur de l'eau, et rien que le fait de se débarrasser de cette odeur a donner la nausée.
Alors qu'il venait à peine de rentrer dans leur baraquement, Anderson vint vers Jack et dit « C'est bon, tu as terminé troufion, j'ai oublié de te dire, je suis en contact avec le colonel qui dirige ton ancienne équipe, et il dit qu'il ferait bien comme toi, se taper le joli petit major, elle est vachement mignonne d'après ce que j'ai crut comprendre un vrai petit lot »
Jack, ne supportant pas de l'entendre parler de Sam comme ça, se jeta sur lui en le frappant de tout ses forces, en disant « T'as pas le droit de parler d'elle comme ça, tu la connais pas, espèce de salopard »
Mais les autres gars de l'équipe s'interposèrent et maîtrisèrent Jack avec du mal, puis Anderson en se tenant son nez coulant de sang dit « Emmenez-moi cette enfoiré au niouf, dans la cage en ferraille, exposée en plein soleil, ça lui apprendra de s'en prendre à moi »
Il mirent O'Neill dans la prison de tôle et refermèrent, sans lui donner d'eau.

Jack resta toute une journée et toute la nuit dans la prison, alors qu'il était déshydraté et affamé, alors qu'il ruminait de colère, il se disait « J'en ai marre, j'ai tout le monde et contre moi, si les Talibans, on pas ma peau, ça va être les américains »
Puis un nouveau jour se leva avec des chaleurs très fortes, de plus du fait de se trouver dans de la tôle, sa chaleur corporelle était plus forte dedans.
Il transpira pendant toute la journée, alors qu'il avait très soif et avait du mal à respirer, il dormit une grande partie de la journée pour économiser des forces.
avatar
joyenna
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://fanficstargate.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire courte L'irak

Message par joyenna le Sam 28 Fév - 14:13

Puis, on le mit dans une prison normale, ou il reçut de l'eau et de la nourriture, il mangea doucement ne voulant laisser à son bourreau le plaisir de le voir se jeter sur la nourriture. Puis il alla se coucher, le lendemain matin, on vint le chercher.
Le gardien dit en le frappant d'un coup de matraque « Allez debout la dedans, on va te mater tu vas transporter pendant toute la journée des sacs de 30 kg de sable pour renforcer les barricades, ça va t'apprendre à t'en prendre à ton supérieur »
Jack se leva sous la surveillance du gardien, puis celui-ci le mena à la réserve de sac de sable et dit « Tu vois cette grande de clôture de 1 km, bah tu vas entasser des sacs de sable sur toute la longueur, sur 1 mètre de hauteur, si tu as terminé se soir, tu auras peut être le droit de manger »

Puis, Jack se mit à la tâche, alors que les sacs étaient lourds, en plus la chaleur ne l'aidait pas non plus, alors que la transpiration lui coulait dessus, et avec le sable que le vent transportait ça le démangeait beaucoup, et le grattait, de plus, s'étend mit en « marcel » pour transporter les sacs, il attrapa rapidement des coup de soleil, qui le brûlait, surtout sur l'épaule gauche où il transportait les sacs dessus,alors que la droite se mit à saigner dû au frottement des sacs de toile.

A la fin de la journée, il n'eut pas le droit à une douche, alors qu'il en rêvait d'une pour retirer la transpiration qui le coulait, en plus de l'odeur, il eut pour le dîner juste un bol de soupe et un trognon de pain rassit, il se dit « Si ça continue comme ça, je vais perdre du poids »
Puis il mangea, se coucha et s'endormit rapidement épuisé.

Le lendemain matin, on le réveilla avec un sceau d'eau froide, il sursauta, puis, il eut un bout de pain et un peu d'eau, puis on le remit à transporter des sacs de sable en plus de mettre en place du fil barbelé, sans gants, s’égratignant les mains, alors qu'il commençait rapidement à faire des travaux manuels, alors qu'il était soldat, il devait se battre, non pas faire des barricades, il avait l'impression de se comparer à une femme de ménage .
Alors qu'il allait bientôt avoir terminé, le camps se fit canarder par des tirs de mortier tirés depuis les collines non loin, alors que Jack cherchait à se réfugier, alors que ça explosait de partout en plus d'avoir les oreilles qui sifflaient, il tomba alors sur son équipe, Storm lui donna une arme et dit « On t'attendait, on va attaquer ceux qui nous canardent ».

Puis, il monta dans la jeep, qui partit à toute vitesse, il prit place et se mit en position de tir, ils arrivèrent bientôt à la colline qui grouillait de Talibans, à découvert, ils tirèrent alors dans le tas. Les autres tiraient partout et arrosaient le paysage, alors que Jack tirait une seule balle par personne, ce qui était amplement suffisant, ils firent un carnage et les tuèrent tous. Puis, ils rassemblèrent les corps et le matériel en un tas, arrosèrent le tout de plein d'essence et mirent le feu.

Ensuite, ils rentrèrent au camps, alors que le camp fourmillait de soldat, qui réparaient les clôtures et protection en priorité, en effet les tactiques des Talibans étaient, de les bombarder puis d'attaquer dans la nuit en sachant les protection défectueuse. A peine arrivé, Boher vint à leur rencontre et dit « Vous avez éliminé la menace ? »
Anderson dit « Oui mon général, et on a brûler leur matériel ainsi que les corps »
Boher répondit « Bon travail Colonel, vous participerez cette nuit à la surveillance du plateau, en prenant place avec vos hommes à la position Sierra Golf, rompez. »
Anderson dit « Oui mon général »

Puis, il s'adressa a son équipe en disant « venez, on va réparer notre baraquement, touché par un tir. »
Ils y allèrent, Jack vit que le tir de mortier avait endommagé son lit, en plus de ses affaires, il regarda discrètement les photos de lui et Sam, et vit que la plupart était un peu brûlée mais le plus important était qu'elles étaient toujours là.
Puis, ils réparèrent leur baraquement et refaisaient le toit en taule, ils eurent terminé à la nuit tombée, puis ils mirent leur équipement, armes et prirent en plus des lunettes de vision nocturne, leur gourde d'eau et des barres de céréales.
Ils montèrent alors dans la jeep, puis partirent pour le secteur Sierra Golf, où ils prirent position et érigèrent des murs en sac de sable en cas d'affrontement.

Ils surveillaient depuis 4 h quand Jack dit « il y a du mouvement à 9h, mon colonel »
Aussitôt, Anderson regarda dans cette direction et demanda à une autre équipe, si elle voyait du mouvement, celle-ci répondit non, ça ne pouvait être que les Talibans.

Aussitôt, ils se mirent en mouvement silencieusement, alors que Reycat gardait le mini camps, puis ils prirent position en s'allongeant, et se mirent à les tirer comme des pigeons, ils réussirent à tous les tuer alors qu'aucun d'eux fut blessés, ils retournèrent alors au mini camps, alors qu'ils découvrirent que Reycat avait été égorgé et leur matériel dépouillé et saboté, Jack eut alors le reflex de regarder sous la jeep, et vit une bombe, il dit « Mon colonel, ils ont mit une bombe sous la voiture »
Puis, ils partirent tous en courant, alors que la voiture explosa derrière eux.

Ils n'eurent guère le temps de se relever qu'il se faisait déjà tirer dessus, ils s’allongèrent et cherchèrent d’où les tirs provenaient, puis ils virent que leurs ennemis se mettaient à leur tirer dessus au mortier, aussitôt Anderson dit « Allez à l'attaque, les gars »
Les autres s'élancèrent au combat, alors que Jack trouvait que c'était une attaque suicide, mais il n'eut guère le choix que de les suivre, car si l'attaque d'Anderson marchait sa peine serait rallongée, de plus, il devait quand même tenter de couvrir les autres.

Ils montèrent la colline sous les tirs ennemis, alors qu'ils avaient remarqués l’attaque, qu'ils s'attendaient à les voir déguerpir. Au bout d'un moment, Faxor fut touché à l'épaule, mais continua l'ascension, quand tout à coup, il se prit une balle dans le cœur et tomba raide mort.
Ils arrivèrent au plus vite au sommet, alors qu'ils se mirent à tirer les ennemis, alors que ceux-ci ripostaient. Les grenades pleuvaient dans tous les sens, une atterrit non loin de Jack, qui se déplaça mais pas assez vite pour éviter le souffle de l'explosion, qui le fit tomber alors que sa tête percuta violemment une pierre, il perdit connaissance.

Ils se réveilla en cellule, il regarda partout autour de lui, alors qu'il avait très mal à la tête, et qu'il était courbaturé de partout, il vit Bradley non loin de lui, et alla le voir, alors que celui ci était touché à la jambe droite. Il dit « Bradley, ça va ? Où sont les autres ? »
Bradley répondit « Ça peut aller et toi ? Storm est mort en me sauvant, et Anderson est un traître, il est avec les Talibans, ils nous ont capturés, toi et moi, et compte sûrement nous interroger. »
Jack dit « Ça peut aller, mais tu as raison, ils voudront sûrement nous interroger et torturer »

La porte de leur cellule s'ouvrit, Anderson accompagné du chef de camps et d'un garde entra, ils emmenèrent Jack et Bradley dans une salle avec une caméra, et ils les mirent à genou alors qu'une personne se mit entre eux, et dit « Nous avons capturés ces soldats et les gardons en otage, si vous voulez les sauver, il vous faudra nous donner 500 de nos compagnons réunis dans vos prisons, en plus de 2 millions de dollars, vous avez 2 mois pour le faire, à la fin de ce temps, si nos exigences ne sont pas remplies, nous les exécuteront »
Puis, ils éteignirent les caméras et ramenèrent Jack et Bradley en cellules.
A peine arrivé, Jack inspecta chaque mur de la cellule, à la recherche d'une sortie, mais il ne trouva rien, il se dit alors qu'il faudrait faire le coup du malade, mais étant sur terre ça ne marcherai pas, surtout que leur ennemis en avaient rien à faire d'eux.

******************************

Le président était entrain de faire de la paperasse, quand un de ses généraux demanda à lui parler, il le fit entrer et lui demanda « Qu'y a t'il ? »
Le général mit alors la chaîne des infos, sur laquelle passait la vidéo de prise d'otage de Jack et Bradley, alors qu'il vit que les 2 étaient blessés, il écouta les demandes des ravisseurs, alors que celle-ci était énorme, il ne pouvait y accéder. Il dit en découvrant les images « Oh les pauvres »
Ils s'en voulut encore plus d'avoir envoyer Jack là bas, et surtout d'avoir cédé face à Kinsey.
Il dit « Trouvez où ils se trouvent dans quel camps, et regardez si il y a moyen de les attaquer, et de libérer les prisonniers »
Le général partit laissant le président abattu par la nouvelle de captivité de Jack, en terminant d'écrire le projet pour l'abrogation de la loi de non fraternisation, mais il restait plus qu'à réussir à la faire voter par le Sénat, ce qui n'était pas gagné d'avance, sachant qu'une bonne partie du sénat était dans l'opposition, et du coté de Kinsey, il devait pour cela neutraliser Kinsey avant, mais comment, Il se mit a réfléchir à ce point tout en continuant son travail.

******************************

Sam arriva au mess alors qu'elle entendit toute sorte de rumeur sur elle, certaine disait que si elle était montée en grade si facilement c'était grâce à sa liaison avec jack, une autre personne disait une fois en allant me coucher, je suis passé près de ses quartier, et je l'ai entendue crier, j'ai cru sur le coup qu'elle faisait un cauchemar, et suit reparti mais maintenant en y réfléchissant, elle devait être au pieux avec O'Neill, en train de faire une promotion canapé, si ça se trouve, ils faisaient aussi du corps à corps pendant les missions, surtout que les 2 partageaient tout le temps la même tente. Les autres rigolèrent, alors que Sam était ecoeurée par toutes ces affreuses rumeurs.

Elle se rendit dans son laboratoire le ventre vide, alors qu'elle découvrit que le colonel Crowner se trouvait à l'intérieur, un sourire mauvais sur le visage, il dit « J'ai une bonne nouvelle pour toi ma jolie, tu ne reverras jamais ton colonel de pacotille, il est retenu en otage par les Talibans en Irak »
Sam dit « Non, vous mentez »
Crowner mit la chaîne des infos, alors que Sam vit que c'était vrai, alors que la voyant affaiblie, Crowner en profita, il arriva par derrière et lui donna un violent coup dans les genoux la faisant tomber, puis ils lui agrippa les cheveux, qu'il tirait fort en arrière, et l'embrasa de force.
Alors que Sam lui mordit les lèvres violemment, Crowner se recula en se maintenant les lèvres, se mettant ainsi dans le champ de la caméra alors qu'avant, il n'y était pas, puis Sam dit « Sortez de mon bureau, tout de suite »
Crowner dit « Sinon quoi, vous allez me frapper, j'en tremble de peur, vous feriez mieux d'accepter ma proposition, votre Jack est perdu et vous mourrez vielle fille. »
Puis, il se mit à lui donner plein de coup de pieds dans les côtes, or du champs de la caméra et dit « Si vous avertissez qui que se soit, de ce qui vient de se passer, je tuerai tous vos amis. »
Puis, il sortit du laboratoire en fermant la porte, et partit tranquillement dans les couloirs en sifflotant.

Peu de temps après, Daniel vint dans le laboratoire de Sam, et vit que son comportement était bizarre, certes celui-ci avait changé depuis la peine, mais aujourd'hui, elle était encore plus bizarre que d'habitude, il tenta de lui tirer les vers du nez, il dit « Qu'est ce que vous avez Sam ? »
Sam sursautant en entendant Daniel répondit « Rien Daniel, tout va bien »
Daniel insistant dit «  Mais si je vois bien que vous êtes bizarre, je suis votre ami, vous pouvez tout me dire vous savez »
Sam répondit « Daniel, tout va bien, mais, merci comme même »
Daniel partit contrarié, du fait que sa meilleure amie ne lui faisait pas confiance, pour se confier à lui.
Une fois Daniel parti, Sam s'adossa au bureau en prenant sa tête entre ses mains, la vie était si difficile sans Jack, à cause de ce Colonel et toutes ces rumeurs malveillantes, de plus elle venait de vexer Daniel.
Elle pleura à chaudes larmes « J'espère que tu vas bien Jack, tu me manques, j'ai tellement hâte de te revoir et te serrer contre moi »
avatar
joyenna
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://fanficstargate.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire courte L'irak

Message par joyenna le Sam 28 Fév - 14:13

Puis elle se reprit et se remit au travail.

******************************

Du coté du président, celui ci attendait impatiemment des nouvelles de ses Généraux pour une réunion afin de voir, si il était possible de libérer Jack. Ceux-ci arrivèrent au même moment rien qu'à voir leurs airs défaitistes, il se dit qu'il n'y avait aucun espoir pour Jack.
Puis les Généraux le saluèrent en disant « Monsieur le président »
Puis, ils s'assirent alors qu'un des Généraux prit la parole « Monsieur le Président, j'ai le regret de vous informez qu'une mission de sauvetage est impossible, et que l'on perdrait beaucoup trop d'hommes juste pour 2 prisonniers, en effet une attaque terrestre est impossible du au fait, qu'ils sont dans la meilleure forteresse des Talibans en plein milieu des montagne, et en plein dans leur territoire et c'est un terrain propice aux embuscades »
Puis un autre général prit la parole en disant « Une attaque aérienne et aussi impossible dû au massif montagneux mais aussi au fait, qu'ils ont plein de galerie anti-aérienne, on se ferait tirer trop facilement »
Le président, qui devait quand même garder espoir malgré leurs visages fermés, le perdit, se rendant compte que c'était impossible, puis il renvoya les généraux et resta seul dans son bureau, pensif à se gratter la tête, il dit « Désolé Jack, je ne peux rien faire pour vous, faudra vous débrouiller seul, je perds pas espoir, je sais que vous avez plein de ressource et pouvez vous en sortir »
Puis, il enchaîna « Même si vous vous en sortez pas, je ferais quand même abroger la loi en votre souvenir »
Puis, il reprit son travail avec un petit pincement au cœur quand même.

******************************

Durant ce temps en Irak, Jack et Bradley se trouvaient en salle de torture, attachés par les poignets, en l'air alors que leurs pieds touchaient à peine le sol.
Le tortionnaire, qui était Anderson y prenait un malin plaisir, surtout contre Jack qu'il détestait, il les frappait violemment dans les abdos avec ses points et des bouts de bois. Ils les avaient aussi fouettés et électrocutés. Alors que Bradley ne cessait de crier, alors que Jack se retenait ne voulant pas montrer sa souffrance à son tortionnaire.

1 mois se passa depuis la capture d'O'Neill, celui ci était très faible tout comme Bradley, de par la malnutrition et les tortures quotidiennes, on les traînait plus qu'on les emmenait en salle de torture, en voyant ça, l’effectif de garde les emmenant avez diminué, ils étaient plus que 2 soldats à les emmener, en le prenant chacun par un bras sans se méfier.
Jack en profita alors, et prit le couteau du garde de droite, le planta dans la gorge de celui à qui il l'avait prit puis le lança dans la gorge de l'autre garde, ne lui laissant pas le temps de réagir ni de sonner l'alerte.
Puis, il récupéra les uniformes, il aida Bradley à mettre le sien par dessus ses affaires, puis ils prirent les armes.
Ils réussirent à sortir du camps en toute discrétion, malgré que c'était une place forte, en plus Jack devait soutenir Bradley, celui-ci étant très faible. Ils zigzaguaient entre les bâtiments afin d'éviter les rencontres, et aussi les patrouilles, quand il pouvait, Jack en profitait pour en égorger silencieusement et cacher les corps, puis à nouveau soutenait Bradley pour avancer, de plus, ils s’arrêtaient fréquemment pour poser du C4, afin de détruire le camps mais aussi au cas ou l'ennemi les aurait repérés, ça servirait de diversion.

Puis, ils s’éloignèrent rapidement du camps, quand ils se rendirent compte, que leurs geôliers avaient remarqué leurs évasions, et qu'ils montaient dans des voitures pour les poursuivre, Jack fit sauter les charges, alors que celles-ci firent exploser tous les véhicules, quelques bâtiments et des tours de surveillance en plus de défense anti aérienne.
Ils tua plus de 100 talibans dans ses explosions, et la plupart des rescapés se mirent à la tache d’arrêter les feux et de secourir les survivants, au lieux de les poursuivre, mais Anderson se mit à les poursuivre en leur tirant dessus. Ils esquivaient les balles, puis à un moment, Jack se retourna avec son fusil et tira une balle entre les yeux d'Anderson, qui s'écroula mort, Jack dit alors « Et d'une saloperie en moins ». Puis ils reprirent la marche, sachant qu'elle serait longue et périlleuse.

Ils arrivèrent épuisés au camps 3 jours plus tard, alors que Jack avait dû porter Bradley, qui était quasiment mort en plus de devoir trouver fréquemment de l'eau, et l'hydrater. Mais, ils étaient parvenus à revenir, puis Jack emmena Bradley à l'infirmerie, alors qu'il fut aussitôt prit en charge, un docteur voulu l’ausculter, mais Jack lui dit « C'est bon, ne vous inquiétez pas pour moi ».
Puis Jack partit voir le général Boher, celui-ci le regarda arriver, en se disant « Merde, il est encore vivant » Puis il dit « Colonel, vous êtes parvenu à vous échapper, félicitations, vous êtes mutés à Bagdad, prenez une douche, faites votre paquetage et un hélico, vous y déposera, rompez »
Jack dit « A vos ordres, mon Général »

Puis Jack se dit « A peine arrivé, on me renvoie au casse pipe, je me demande si c'est pas fait exprès ». Puis il prit sa douche, but, mangea un morceau, ensuite il réunit toutes ses affaires et monta dans l'hélicoptère le menant à Bagdad. Il dormit tout le temps du voyage, qui dura 2 heures, lui laissant un peu le temps de récupérer, mais à peine arrivé au dessus de Bagdad, l'hélicoptère se prit une roquette et se scratcha au beau milieu d'une intersection, Jack fut le seul rescapé de l'accident, alors qu'il saignait d'un peu partout, et ne connaissait pas la ville, mais il savait qu'il devait quitter rapidement le lieu du crash.

Il avançait rapidement mais précautionneusement pour éviter les embuscades et autres mauvaises rencontres. Il vérifiait chaque fois 2 fois, toutes les rues qu'il devait traverser, puis la traverser rapidement, si il voyait qu'il n'y avait pas de danger, mais si il croyait en voir un, il faisait un grand détour afin de l'éviter, alors que la nuit commençait à tomber, il entra dans une maison inoccupée et se mit à surveiller l'entrée sans dormir de la nuit, afin d'assurer sa sécurité, il en profita aussi pour se soigner et regarda rapidement une photo de Sam et lui dans le Minnesota, alors qu'il était triste d'être si loin d'elle, se demandant surtout si elle allait bien.

******************************
Pendant ce temps, le président avait apprit la nouvelle de l’évasion d'O'Neill, en plus du sabotage du camp, laissant le champs libre pour un bombardement, ce qu'il avait déjà ordonné et qui fut un franc succès, il n'y avait plus de place forte taliban.
Il réfléchit à nouveau à son problème et trouva la solution, Kinsey devait forcement lire son courrier, c'était la seule solution, or seule, sa secrétaire avait accès à celui-ci, elle devait donc être de mèche avec lui, il regarda alors les vidéos de surveillance d'avant qu'il n’arrive, et ce sur plusieurs jours, il vit que Kinsey regardait son courrier tous les jours à la même heure, il suffisait juste qu'il arrive au bon moment, mais il devrait être accompagné et il pourrait enfin libérer Jack et Sam de cette peine. Il était content c'était sa meilleure idée. Il avait enfin la solution, il pensa « Jack, Sam tenez le coup, votre calvaire et bien terminé ».

******************************

De son coté, Sam se trouvait dans son laboratoire, alors qu'une fois de plus, elle venait de repousser les avances du Colonel Crowner, mais celui-ci arriva et lui mit un coup de couteau dans le dos, avant de partir, alors que personne, sauf Sam avait vu son agresseur, elle alla à l'infirmerie en se tenant au mur, et l'atteint difficilement où elle fut prise en charge, puis on lui demanda qui avait fait cela, mais Sam tenant à ses amis dit « je ne sais pas j’étais de dos ». Crowner derrière la porte écoutait pour voir si Sam le balançait, et sourit d'entendre que ses menaces étaient prises en compte.

Janet fit des analyses et eut rapidement les résultats, elle alla voir sa meilleure amie en souriant des résultats, elle dit en arrivant au lit de Sam « Sam j'ai les résultat de vos analyses, vous êtes enceinte d'1 mois et demi, félicitation »
Sam, les larmes aux yeux de la nouvelle, répondit « Ouah, c'est... c'est vrai je... j’attends un bébé c'est magnifique, un mini Jack grandit en moi, je suis tellement contente »

Derrière la porte, Crowner sourit 2 fois plus, lorsqu'il entendit le médecin annoncer à Sam, qu'elle était enceinte d'1 mois et demi, il se dit qu'il ferait tout pour lui faire perdre son morpion.

Puis Sam sortit de l'infirmerie avec l'accord du médecin, mais à condition que celle-ci garderait son bras droit en écharpe, se reposerait et prendrait ses anti-douleur. Alors que Sam venait de rentrer dans ses quartiers, et de les refermer, elle découvrit Crowner dans celui-ci, avec un couteau alors qu'il dit « Je vais te faire perdre ton rejeton, ainsi quand O'Neill reviendra, il ne voudra plus de toi »

Puis il commença à attaquer Sam, alors que celle-ci tentait de parer un maximum de coups, en disant « Non, ne me faites pas ça » Puis elle cria « Au secours » Mais personne ne l'entendit.
Elle se prit un coup de couteau, qui la fit tomber au sol, puis la voyant allongée, Crowner sourit et se mit à lui donner de multiple coup de couteau. Au bout d'un moment, il partit sûr d'avoir tuer Sam, et même si elle n'était pas morte, il aurait au moins réussi à lui faire perdre son enfant, et il s'enfuit de la base sûr d'être condamné, car il était le dernier à avoir vu Sam vivante.
Sam, qui se traînait douloureusement, prit le téléphone et appela une équipe médicale avant de perdre connaissance.
Celle ci arriva rapidement et la prit en charge, alors qu'elle était dans le coma dû à la perte importante de sang.
avatar
joyenna
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://fanficstargate.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire courte L'irak

Message par joyenna le Sam 28 Fév - 14:14


******************************
Du coté du président, il arriva plus tôt que d'habitude avec des militaire, rentra dans le bureau de Kinsey où ce dernier lisait son courrier avec sa secrétaire, ils devinrent tout blanc en le voyant dans la pièce accompagné d'hommes armés, alors que le président dit « Kinsey, je vous arrête pour haute trahison, ainsi que vous mademoiselle, amenez les à la prison d'état, en attendant la cour martiale, même si vous n'êtes pas militaires votre crime et trop énorme pour être jugé par des civils, emmenez-les »
Les militaires les arrêtèrent en leur mettant les menottes, et les menèrent à la prison d'état, où ils furent interrogés et détenus, en attendant la cour martiale.

Puis le président abrogea la loi de non fraternisation pour la base de Cheyenne Mountain, puis annula la peine de Jack et Sam .
Il appela Hammond, celui-ci décrocha le téléphone rouge, en disant « Hammond »
Hayes dit « Bonjour Général, j'ai une bonne nouvelle pour vous, je viens d'abroger la loi de non fraternisation et de retirer les peines de Jack et Sam, je vais appeler le Général de la base de Jack pour demander son renvoie immédiat, comment va Sam ? »
Hammond répondit « Merci beaucoup monsieur le Président, hélas, le major Carter vient de se faire agresser dans ses quartiers, et est actuellement dans le coma, nous cherchons activement son agresseur, le colonel Crowner »
Hayes dit « Merde, j'espère que vous parviendrez à l’arrêter, tenez moi au courant de l'état de santé de Sam, bonne journée Général, au revoir »
Hammond répondit « Vous de même monsieur le Président, au revoir »

******************************

Du coté de Jack, la nuit s'était passée sans encombre, et il repartit à l'aube en recommençant la tactique de la veille. Au bout de 2 heures de marche, il entendit des tirs, il se rapprocha doucement et vit une équipe américaine en difficulté dû à une embuscade des talibans.

Jack avait une excellente position, en effet, il pouvait prendre les talibans à revers, ainsi ils seraient sous un tir croisés. Il lança alors 2 grenades, et se mit à les arroser, alors que les talibans étaient débordés, ils succombèrent rapidement, alors que Jack dit « Les gars, je sors de ma position, ne me tirez pas dessus ». Il sortit de sa position et rejoignit les américains en disant « Ça fait plaisir de vous voir les gars, je suis le colonel Jack O'Neill »
Le commandant de l'équipe dit « Je suis le colonel Ferguson, on nous a envoyé vous chercher, et vous emmener à la base de Bagdad, le commandant du camps a à vous parler »

Puis, ils montèrent dans la jeep, ils roulèrent pendant 15 minutes dans des rues sinueuses et étroites, quand soudain, ils se firent tirer de partout, le pneu avant droit se prit une balle et explosa, ce qui retourner la jeep, alors que Ferguson se trouva dessous, alors que tous avait des blessures superficielles, alors Jack dit « Libérez-le de la voiture, je vous couvre »
Puis Jack se mit à tirer alors que les autres réussirent à extraire Ferguson de sous la voiture, il avait une jambe de cassée. Puis, Jack dit « Toi, tu ouvres la route, vous deux vous soutenez Ferguson, et je couvre tout le monde, en route, exécution »

Puis, ils se mirent en route, alors que Jack se sentait souvent par des balles le frôler, alors qu'une lui entailla le bras. Au bout d'un moment, ils arrivèrent enfin en zone sécurisée. Et les 2 gars transportèrent leur commandant à l'infirmerie, alors que celui qui servait à diriger le groupe, emmena Jack voir le commandant.
Le commandant le reçut aussitôt et dit « Bonjour colonel, bonne nouvelle, j'ai reçu l'ordre de vous renvoyer à votre ancienne affectation, vous retournez dans le Colorado, votre peine a été annulée et le président a dit qu'il s'excusait pour le désagrément, et que Kinsey était en prison, votre avion vous attend, bonne chance colonel, au revoir »
Le général était encore sous le choc du coup de fil du président, s'était la première fois que ça arrivait.

******************************

Flash Back

Dans le bureau du Président, le téléphone sonna, il décrocha en disant « Hoking »
Hayes dit « Bonjour Général Hoking, ici le Président, je vous appelle pour vous dire de retrouver un certain colonel O'Neill, et le renvoyer dans le Colorado à la base de Cheyenne Mountain, dites lui que sa peine est annulée, que la loi de non fraternisation a était abolie et que Kinsey est en prison et que je m'excuse pour le désagrément »
Hoking répondit « Oui monsieur le président »

Fin Flash Back

******************************

Jack rejoignit son avion, embarqua aussitôt avec son paquetage et s 'attacha, puis il regarda une photo de Sam en se disant « C'est bon, je te rejoins ma douce, je serais bientôt à la maison » Puis, il rangea la photo et s'endormit dû à la fatigue accumulée.

Il se réveilla peu de temps avant atterrissage, alors qu'il avait dormi 10 heures, puis une fois que l'avion eut atterri, il mit ses lunettes de soleil et monta dans l'hélicoptère, qui devait l'emmener à Cheyenne Mountain.
Le vol dura 1heure de plus, il atterrit à la base, alors qu'il était content d'être renter à la maison, il alla alors au vestiaire, alors qu'il croisa beaucoup de militaires, qui furent étonnés de le voir revenir si tôt, en plus d'être habillé en tenue de camouflage, alors qu'il n'avait pas eu le temps de se changer.

Il prit une bonne douche et remit son treillis vers, qu'il était content de retrouver, puis il alla voir le Général Hammond, alors que Teal'c et Daniel se trouvait avec lui à discuter, il intercepta le sujet de leur conversation.
Daniel disait « On ne peut pas laisser l’agresseur s'échapper, il faut le retrouver, vous avez vu dans quel état, il a mit Sam »
Jack demanda « Qu'est ce qu'il est arrivé à Sam ? »
Hammond dit « Ah, Jack vous êtes arrivé, bienvenu à la maison »
Jack répondit« Merci, mais qu'est-il arrivé à Sam, ne me dites pas que le colonel qui l'a relooker dans la base, s'en est prit a elle »
Daniel étonné « Comment êtes vous au courant pour le colonel ? »
Jack répondit « Mon colonel de mission et le Colonel Crowner communiquaient ensemble, ils devaient être de mèche avec Kinsey, où est Sam maintenant ? »
Hammond dit « Elle est à l'infirmerie »

Jack ne perdit pas un instant et fonça à l'infirmerie, inquiet, il y arriva essoufflé, alors que la tête lui tournait, il demanda à Janet « Bonjour Doc, où est Sam ? »
Janet étonnée de voir Jack dit « Colonel bienvenue à la maison, vous allez bien ? »
Jack dit « Ça peut aller, mais ça ira mieux, lorsque j'aurais vu Sam »
Il fit un pas en avant et chancela Janet dit « Colonel allongez-vous sur un lit, je vais vous ausculter vous n'allez pas bien »
Jack répondit « Non Doc, il faut que je la vois »
Janet catégorique dit « Je vous autoriserais à la voir une fois vous avoir ausculté, sinon je vous refuse l’accès à sa chambre »

Jack voyant qu'il n'avait pas le choix alla s’allonger sur le premier lit venu, alors que Janet commença a l’ausculter, une fois qu'elle eut terminé, elle dit « Les traces de torture cicatrisent bien, par contre vous êtes déshydraté et souffrez de malnutrition, je vais vous mettre sous perfusion pour vous apporter les nutriments dont vous avez besoin, et vous réhydrater, je vais vous apporter aussi un plateau repas, ça fait combien de temps que vous n'avez pas mangé un bon repas ? »
Jack répondit « Euh... je ne sais pas un moment, je crois que le seul que j'ai fait fu le premier, quand je suis arrivé au premier campement, quand est-ce que j'irai voir Sam ? »
Janet dit « Vous mangez, vous dormez une bonne nuit, car vous êtes à bout de force, et vous la verrez demain matin »
Puis il mangea et s'endormit rapidement.

Le lendemain matin, il alla voir Sam et lui prit la main, alors qu'elle ouvrit les yeux, elle le vit et elle pleura de joie en disant « Oh Jack, tu es de retour, tu m'as manqué, je t'aime »
Jack l'embrassa et lui dit « Tu m'as manqué aussi mon ange, qu'est ce que tu as ? »
Sam dit en mettant ses mains et celles de jack sur son ventre « On... on va avoir un bébé mon cœur, le colonel Crowner en l’apprenant m'a poignardé pour tenter de me le faire perdre, mais il est déjà résistant comme son père, et toi ça va ? »

Jack dit en plantant son regard dans le sien et l'embrasant« C'est magnifique, on va avoir un bébé, je suis le plus heureux des hommes, quel merveilleux cadeau, que tu me fais mon cœur, je t'aime et j'irai toujours bien tant que je serais à tes cotés »

Puis ils entendirent une nouvelle dite par les hauts parleurs de la base « La loi de non fraternisation est abolie au sein de la base, mais restez professionnels et le prochain qui insinue quelque chose sur Le Colonel O'Neill et le Major Carter, je le mute en Irak, Bonne journée »

Puis Jack regarda Sam et lui dit « Je te laisse te reposer, j'ai un petit truc à faire »
Sam ferma les yeux et se rendormit.

Jack de son coté, se mit à traquer Crowner, il lui apprendrait à s'en prendre à sa femme. Il le traqua pendant 2 jours, et le retrouva dans une forêt non loin de la base, il lui mit alors une balle dans la tête avant que celui-ci ne se rende compte de sa présence, ne pouvant se résoudre à laisser vivant un homme qui s'en était prit à sa petite amie et qui avait essayé de leur faire perdre leur bébé, il le laissa là, à se décomposer, alors qu'un ours le mangerai sûrement.

******************************
avatar
joyenna
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://fanficstargate.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire courte L'irak

Message par joyenna le Sam 28 Fév - 14:14

Pendant ce temps là, Kinsey et la secrétaire attendaient dans la salle d'audience que le juge et les jurés reviennent des délibérations, alors qu'ils pensaient s'en sortir avec leurs argumentations, qui étaient : Kinsey avait essayé de les acheter en disant, je vous donne 1 million chacun, si vous me faites sortir libre de cette cour. La secrétaire, quand a elle, avait dit en pleurs « Je vous en prit, ne me condamnez pas, j'ai des enfants, il... il m'a forcé, vu que c'est lui qui se chargeait du budget, il m'a réduit ma paye et m'a fait du chantage, en disant que si je sortais avec lui, et lui donnait accès au courrier du Président, il me verserait ma paye, il a menacé aussi de s'en prendre physiquement à moi et de me retirer mes enfants, si je le dénonçais »

Les jurés revinrent après 3 heures de délibération, ils s'installèrent et le juge dit « Accusés, levez-vous, dans l'affaire concernant l'espionnage de document confidentiel tel que le courrier du Président, en vertu de plusieurs texte de loi, la cour vous déclare coupables à la prison à perpétuité, pour haute trahison, vous purgerez cette peine dans la prison fédérale de Guantánamo »
A l'entente de leurs peines, les 2 accusés tombèrent assis, dépités et accablés, ils réalisèrent que leurs vies étaient en quelque sorte finies.

Puis le juge dit « Nous vous condamnons Kinsey a verser la somme de 2 millions de dollars pour tentative de corruption envers les jurés et moi-même, quant à vous madame, vous aurez une remise de peine, uniquement si vous avez en bon comportement, au bout de 50 ans, quant à vos enfants âgés de 10 et 15 ans, ils iront à la DASS, la séance est levée»
Puis il tapa avec son marteau sur le bureau.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Jack retourna voir Sam, qui regardait la télévision, écoutait les info, ils entendirent « le reste d'un colonel de l'air force a été retrouvé, mangé par un ours, celui-ci ayant fait une indigestion du corps est mort juste à coté de son dernier repas » Puis ils entendirent « Le vice président Kinsey a été condamné avec la secrétaire à la prison à perpétuité dans la prison de Guantánamo, pour haute trahison ».

Jack se dit alors qu'il profiterait de ses bonnes nouvelles pour en faire une de plus, il se mit alors à genoux et prit un écrin dans sa poche, et l'ouvrit puis il dit « Sam, veux tu me faire l'immense honneur de m'épouser »
Sam avec les larmes de joie aux yeux, répondit « Oh oui Jack »
Jack lui mit l'anneau au doigt, c'était une bague simple assortie de minuscule diamant encré en son centre, mais qui rendait la bague magnifique. Puis ils s'embrassèrent.

Jack et Sam se sourirent, alors qu'ils pouvaient enfin être heureux.

Fin
avatar
joyenna
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://fanficstargate.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire courte L'irak

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum